}

Glossaire

Les techniques

 

Bâtir       

Coudre une couture provisoire à grand pas et à la main pour maintenir des pièces de couture ensemble. Si vous souhaitez bâtir à la machine, choisissez un point très long et peu serré, que vous pourrez retirer aisément.

Cranter

A l’aide d’une paire de ciseaux, faire des entailles dans la marge de tissu des coutures courbes, entre le bord brut du tissu et la couture. A réaliser avant de retourner le tissu sur l’endroit.

Dégarnir

A l’aide d’une paire de ciseaux, couper l’excédent de tissu dans les angles. C’est à réaliser avant de retourner le tissu sur l’endroit.

Doubler

Mettre une seconde épaisseur de tissu, appelée doublure, à l’intérieur d’un ouvrage. Cela peut servir aux finitions, à renforcer le tissu et à le rendre moins transparent.

Égaliser

A l’aide d’une paire de ciseaux, couper les marges de couture à quelques millimètres de la couture. Cela permet de désépaissir les coutures et d’avoir des coutures plus souples une fois retournées et fermées. De manière générale, égaliser à 5 mm de la couture.

Entoiler

Synonyme de « thermocoller ». Renforcer le tissu en y ajoutant un thermocollant. Il s’agit d’un tissu devenant adhésif sous l’effet de la chaleur. En repassant le thermocollant sur le tissu, il y adhère. En refroidissant, le thermocollant reste « collé » au tissu. Les thermocollants ne font effet que sur un côté donc bien vérifier de mettre le côté « collant » contre le tissu et non contre le fer.

Froncer

Réaliser des petits plis réguliers sur une couture. Pour cela, réaliser 2 pîqures à grands points, la première sur la ligne de couture, et l’autre, à 6 mm dans la marge de couture. Fixer le début de chaque piqûre en enroulant l’un des deux fils en 8 autour d’une épingle. Tirer sur l’autre extrémité de chacun des 2 fils avec précaution. Quand la pièce a la bonne longueur, enrouler en 8 les fils de piqûre autour d’une épingle.  Enfin, répartir les fronces de manière régulière. Vous pouvez piquer définitivement, puis retirer les fils de fronces.

Ouvrir une couture

Repasser une couture sur l’envers avec les marges de couture ouvertes de chaque côté de la couture.

Piquer

Coudre sur la ligne de couture, au point droit, à la machine.

Résorber l’embu

Resserrer l’excédent de tissu d’une pièce pour pouvoir l’assembler avec une autre pièce plus petite sans créer de plis disgracieux. Pour cela, froncer pour resserrer le tissu puis faire correspondre les deux pièces. Enfin, coudre les deux pièces ensemble. De manière générale, l’embu désigne l’excédent de tissu du haut de manche.

Sous-piquer

Coudre une couture de maintien dans la valeur de couture. Pour cela, soulever la parmenture et piquer sur les marges de couture, près de la couture.

Surpiquer

Coudre au point droit sur l’endroit du tissu. Par exemple, cela permet de faire des décorations.

Surfiler

Coudre au point zigzag ou au point overlock le bord brut de votre tissu au plus près du bord. Cela permet d’éviter l’effilochage. Si vous possédez une surjeteuse, utilisez-là, la finition sera parfaite.

Surjeter

Réaliser une couture « surjet » à la surjeteuse. Cela permet de finir les bords du tissu et d’éviter que le tissu ne s’effiloche.

 

Thermocoller

Synonyme de « entoiler ». Renforcer le tissu en y ajoutant un thermocollant. Il s’agit d’un tissu devenant adhésif sous l’effet de la chaleur. En repassant le thermocollant sur le tissu, il y adhère. En refroidissant, le thermocollant reste « collé » au tissu en perdant son côté adhésif. Les thermocollants ne font effet que sur un côté donc bien vérifier de mettre le côté « collant » contre le tissu et non contre le fer.

 

Les termes

 

Appliqué

Tissu superposé au tissu principal, cousu respectivement envers contre endroit, au point zigzag très serré, sur son pourtour.

Bord brut/Franc

Bord du tissu laissé sans aucune finition, simplement coupé aux ciseaux.

Coulisse

Passage dans un tissu, créé par deux piqûres parallèles dans lequel est introduit un élastique, un cordon ou une baleine.

Couture anglaise

Couture propre, sans bord apparent. Elle est réalisée en réalisant une couture envers contre envers, en égalisant à 5mm. Puis en réalisant une couture endroit contre endroit en veillant à bien « piéger » la première couture dans la deuxième. Elle est très utilisée pour les peaux sensibles, comme celles des nouveaux nés. Anecdote : Cette couture anglaise se dit « french seam », soit « couture française », en Angleterre.

Couture gansée

Couture intérieure recouverte par un biais. Cela permet d’avoir un fini parfait. C’est une technique très utilisée en haute couture.

Couture rabattue

Aussi appelée couture double ou couture plate, elle est très utilisée pour les jeans. Elle est réalisée en piquant une première couture endroit contre endroit. Puis il faut égaliser la marge de couture d’un seul des deux tissus. Rabattre la marge de couture du second tissu sur le premier puis rabattre une deuxième fois sur le tissu ayant été égalisé en emprisonnant le premier tissu. Enfin, il faut piquer au plus près du pli formé.

Couture de soutien

Couture réalisée dans la marge de couture à quelques millimètres de la couture effective, en point droit ou un galon serré. Elle sert à consolider un élément ou le tissu.

Cran

Entaille en triangle dans la marge de couture. Il sert à donner de la souplesse aux coutures courbes. Il est réalisé avant que le tissu ne soit retourné.

Droit fil

Sens de tissage du tissu. Il s’agit du sens des fils parallèles à la lisière du tissu. Les pièces se placent généralement dans le sens du droit fil. Dans ce sens, le tissu n’est pas « élastique », cela veut dire qu’il ne s’étire pas si vous tirez dessus. A contrario, dans le biais, à 45° du droit fil, le tissu se déforme beaucoup plus, il s’étire.

Endroit

Un tissu est composé de deux faces. L’endroit du tissu est la face du tissu la plus finie du tissu, plus brillant, plus fin, plus doux. Une fois l’ouvrage fini, l’endroit est la face du tissu qui est visible, de l’extérieur de l’ouvrage pour le tissu principal et de l’intérieur pour la doublure. Antonyme de l’envers.

Envers

Un tissu est composé de deux faces. L’envers du tissu est la face du tissu la moins finie, plus mate, plus brute. Une fois l’ouvrage fini, l’envers du tissu ne doit pas être visible de l’extérieur, ni de l’intérieur s’il y a une doublure. Antonyme de l’endroit.

Encoche

Repère en V indiquant les points de rencontre entre deux morceaux de tissu sur une même couture.

Embu

Excédent de tissu au niveau du haut de manche. Celui-ci doit être réduit par fronçage avant que la manche ne soit montée.

Emmanchure

Pièce(s) formant une ouverture pour la pose de la manche. Elle est souvent composée d’un devant et d’un dos ayant été préalablement assemblés.

Encolure

Pièce venant se placer au niveau du cou pour former un col. L’encolure est également la dimension du tour de cou.

Ligne de couture

Tracé de la couture à réaliser. Les lignes de couture vous servent de guide pour coudre. Les coutures sont à réaliser sur les lignes de couture.

Ligne de coupe

Tracé de la découpe à réaliser. Les lignes de coupe vous servent de guide dans la découpe du tissu aux ciseaux. Elles sont tracées parallèles aux lignes de couture, éloignées de la valeur de couture.

Ourlet

Finition du bas de l’ouvrage consistant à replier à deux reprises le tissu sur lui-même et coudre pour maintenir en place.

 

Parementure / Propreté / Enforme

Pièce à l’intérieur de l’ouvrage assurant un bord net. Elle se trouve généralement aux encolures, aux emmanchures et bas de veste.

 

Pli / Pliure

Bord formée lors du repli du tissu sur lui-même. Les plis sont souvent utilisés en décoration : plis plats ou couchés, plis creux, plis ronds, plis souples, plis nervures.

Passepoil

Liseré, bande de tissu prise entre deux pièces de tissus formant une garniture en relief. Les passepoils se trouvent généralement aux niveaux des poches ou des boutonnières.

Pince

Pli se terminant en pointe permettant d’ajuster l’ouvrage à la forme du corps. Une pince permet de retirer de l’excédent de tissu à l’endroit souhaité.

 

Valeur / Marge / Rentré de couture

Distance entre les lignes de couture et les lignes de coupe. C’est le surplus de tissu entre le bord brut du tissu et la piqûre. Sa valeur est généralement de 1,5 cm mais peut varier en fonction de la précision souhaitée et des coutures à réaliser. Pour un ourlet, la valeur peut être comprise en 3 cm et 4 cm. La valeur de couture est l’excédent de tissu laissé à la coupe afin de pouvoir coudre le tissu aisément.

Pattemouille

Linge propre et humide placé entre le tissu et le fer lors du repassage afin de limiter la chaleur appliqué au tissu.

 

Les objets

 

Baleine

Petite baguette servant à raidir et maintenir les vêtements en place. Elles sont généralement utilisées dans les corsets et soutien-gorge. Elles sont faites en nylon ou en plastique.

Biais

Bande fine de tissu coupée dans le biais, à 45° du droit fil, en diagonale. Replié sur lui-même, il permet de venir enfermer le bord brut du tissu et ainsi appliquer une finition.

Canette

Bobine ronde se logeant sous l’aiguille d’une machine à coudre. Elle contient le fil inférieur permettant de réaliser la couture.

Coupe-fil

Mini ciseaux sans manche tenant dans le creux de la main permettant de couper aisément les fils qui viendraient à dépasser.

Craie

Petit objet composé exclusivement de calcaire, aux bords affûtés, permettant de tracer provisoirement les traits et repères nécessaires à la réalisation de l’ouvrage.

Découd-Vite

Petit objet que l’on cherche partout après avoir dit « Ah m***e, je me suis planté ». Composé d’une petite lame en forme de U. Il sert à…découdre vite ? Découdre, oui. Vite, non. Avec le découd-vite, il est important de ne pas perdre patience au risque de trouer son tissu ou de le déchirer.

 

Perroquet / Pistolet

Instrument permettant de tracer les courbes : emmanchures, manches, encolures, cols, côtés de jupe.

 

Pied de biche / Pied Presseur

Pièce incontournable de la machine à coudre. Il est la partie s’abaissant sur le tissu pour le maintenir sur la plaque de l’aiguille. Il guide également la couture. Il en existe de nombreux types différents : pied classique (point droit), pied à surjet, pied pour fermeture à glissière invisible, pied à ourlet, pied fronceur, pied à quilter, pied à biais, pied ganseur, pied pour boutons, pied pour nervures, pied pour tricot, et bien plus encore.

Règle japonaise

Règle transparente et souple quadrillée. Elle mesure environ 50 cm par 5 cm. Sur ces côtés, tous les millimètres sont repérés. A l’intérieur, elle est graduée au centimètre horizontalement, verticalement et dans le biais. Elle utile à : vérifier les angles droits, tracer les lignes droites d’un patron, repérer le sens du droit fil et du biais.

Témoignage : Soyez 10 fois plus rapide avec PACO

Témoignage : Soyez 10 fois plus rapide avec PACO

« Lundi 14h. J’ai le plaisir de tester le PACO en avant première,  sur un patron de créateur sur-mesure! Le tissu est étalé sur la table, la ligne lumineuse indique le droit-fil. Quelques clics : la première pièce de la jupe à godets s’affiche. Il me faut quelques...

lire plus

Aucun résultat

La page demandée est introuvable. Essayez d'affiner votre recherche ou utilisez le panneau de navigation ci-dessus pour localiser l'article.

L'atelier des tutos pour des coutures sans accroc!

Dans l'atelier, venez découvrir nos astuces, conseils et tutoriels pour  apprendre de nouvelles techniques et vous simplifier la confection de vos ouvrages.